Village de Fagnon

SEL (Système d’Echange Local)

Domaines

Culture · Éducation
Solidarité · Bricolage
Vivre Ensemble

Rôle de la commune

Témoin · Facilitateur

Pour qui ?

Tous

Alors que les inégalités sont de plus en plus criantes, certains systèmes locaux tentent d’offrir un espace où l’on remet les compteurs à zéro. C’est le cas des SEL (Système d’Echange Local, ou LETS en anglais) qui sont des groupes d’échange où l’on peut partager ce que l’on veut : biens, services, savoir-faire, etc. de manière complètement démonétarisée. Tout comme les « banques de temps » qui émergent dans certaines villes, se trouve derrière ce genre de pratiques une volonté de s’affranchir du système marchand.

Ces groupes d’échange prennent en général la forme d’une association à laquelle on adhère. Afin de mettre en adéquation les offres et demandes, un annuaire ou un catalogue est souvent constitué et une charte est élaborée pour s’assurer du bon fonctionnement du réseau. Sur le modèle des RERS, on a recours à une réciprocité ouverte mais plus formalisé. En d’autres mots, lorsque l’on reçoit de quelqu’un du réseau, on ne donne pas forcément à la même personne ni dans l’immédiat. La particularité du SEL est qu’un système de comptage de l’échange est mis en place. Le temps (la minute, ou le quart d’heure par exemple) est souvent pris comme unité de mesure mais ce n’est pas une obligation. De nombreux systèmes d’attribution des unités coexistent et cela doit faire l’objet d’une concertation de fond entre les membres. Un compte est tenu, physiquement sur papier, avec des jetons, ou de manière digitale. L’objectif n’étant en aucun cas l’accumulation de cette unité, n’ayant de toute façon pas de valeur en soi, c’est surtout la multiplication des échanges et la création de liens qui est encouragée. Un SEL encourage aussi à la mixité car c’est la diversité qui fera la richesse du réseau. Il ne faut pas que cela devienne un club où l’on cultive l’entre-soi.

Monter un SEL nécessite donc un minimum d’organisation et de coordination, qui peuvent faire l’objet d’un engagement bénévole un peu plus important de la part du bureau de l’association ou de référents désignés. La Ville peut aussi être un soutien important pour communiquer autour du dispositif et aider à la recherche un local.

Un réseau s’entretient. Ainsi, il est important de faire vivre le groupe d’échange en organisant des rencontres conviviales régulièrement. Il peut aussi être judicieux de créer des espaces de discussion, qui peuvent prendre la forme d’un forum en ligne par exemple. Encore une fois, un SEL peut prendre des formes très variées et peut être un réel lieu d’expérimentation sociale.

 

Pour aller plus loin…

Partager cet article :

Commenter